SAISON 18/19 + 19/20

Une saison qui réaffirme la vocation du théâtre à s'inscrire au cœur de la cité et à être un lieu de création en Suisse au rayonnement international autant qu'une agora invitant à la curiosité et au débat. | Magazine PDF

Il y a cinquante-cinq ans, la Suisse rêvait son avenir à travers l’Exposition nationale de 1964. Un futur fait de croissance et de nouvelles technologies, de voitures et de télévisions qui soulevaient déjà certains questionnements. L’artiste et architecte Max Bill utilisait de nouvelles méthodes de construction pour concevoir le pavillon Éduquer et créer, avec une salle de théâtre qui n’allait pas être démontée après l’Expo pour devenir le Théâtre de Vidy. Notre théâtre au bord de l’eau et dans la verdure se prépare à une profonde rénovation, de l’été 2020 à l’été 2022, pour se mettre aux normes d’aujourd’hui et continuer d’être demain un grand théâtre de création.

Mais que signifie un théâtre pour demain? À quoi ressemblera le Théâtre de Vidy dans cinquante-cinq ans?

Il n’est pas simple d’imaginer notre avenir. Le dérèglement climatique s’accélère. Nous savons qu’il va provoquer des bouleversements écologiques, sociaux et politiques majeurs. Comment affronter ces questions, quels récits, quelles fictions partager? Les artistes peuvent certainement contribuer à la fabrique collective des imaginaires de nos futurs.

Nous associons au théâtre Dominique Bourg, philosophe de l’écologie et de la durabilité, professeur honoraire à l’Université de Lausanne. Avec lui, nous organisons tout au long de la saison plusieurs assemblées publiques participatives réunissant chercheuses et chercheurs, artistes et celles et ceux qui le souhaitent, pour réfléchir ensemble à ces questions. Cela fait écho à plusieurs spectacles proposés.

Cette première partie de saison voit naître trois nouvelles productions en partenariat avec de nombreux théâtres étrangers: le Concours européen de la chanson philosophique des Lausannois Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre, Narcisse et Écho du musicien et metteur en scène hongrois David Marton, et Bajazet de Racine par le grand metteur en scène de Berlin-Est Frank Castorf.

Se croisent aussi des noms de la scène internationale, dont certains pour la première fois à Lausanne, comme le Polonais Krzysztof Warlikowski avec un texte de Hanokh Levin, le Congolais Faustin Linyekula avec un texte d’Éric Vuillard, ou la compagnie mexicaine Lagartijas Tiradas al Sol, et d’autres déjà venus comme Mathilde Monnier et La Ribot avec Tiago Rodrigues, Stefan Kaegi avec Thomas Melle et un robot, Sylvie Courvoisier et Israel Galván avec Stravinski, Milo Rau avec une Orestie à Mossoul, Philippe Quesne et son île pour Robinsons modernes ou encore Alexis Forestier avec son histoire musicale du cosmisme russe.

Plusieurs artistes romandes présentent de nouvelles créations, Catherine Travelletti avec des jeunes d’ici ou d’ailleurs, la danseuse Marie-Caroline Hominal avec la Sud-Africaine Nelisiwe Xaba, la musicienne Olivia Pedroli avec des archives sonores ou encore Maya Bösch qui crée les Pièces de guerre en Suisse d’Antoinette Rychner. Le jeune Romain Daroles présente quant à lui son premier spectacle, Vita Nova. Des artistes s’adressent plus largement aux jeunes et aux familles comme le Cirque Trottola, la circassienne Chloé Moglia ou Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier qui mettent en scène Le Journal d’Anne Frank.

Pour profiter pleinement de cette saison, avec l’Abonnement Général au prix mensuel inférieur à un billet simple, vous pouvez accéder librement à la cinquantaine de spectacles proposés. Et si vous vous décidez en dernière minute, ou si vous venez découvrir le théâtre lors d’un Samedi Vidy, vous pouvez bénéficier du tarif avantageux Découverte.

Nous vous attendons donc à Vidy, pour partager ensemble les créations de ces artistes et leurs imaginaires.

Vincent Baudriller

Lena Kitsopoulou
Antigone
12.10.
Jean-Luc Bideau/Erik Truffaz
Une nuit avec Hamlet
20.02. - 22.02.
Aucun spectacle disponible